MANIFESTACION LO 10 D'OCTOBRE

Lo collectiu «Per que viscan nòstras lengas» es totjorn viu maugrat la virussada grandassa d’ongan. Demòra tanben, ailàs, lo chaple de l’ensenhament engimbrat pel ministèri qu’es un lingüicidi. La reforma dau licèu trenca la cadena de l’ensenhament. Met en perilh l’avenidor de l’ensenhament universitari e la formacion dels professors e regents. Devèm contunhar de denonciar l’accion dau Ministèri de l’Educacion.
Per aquò far manifestarem amb lo collectiu PQVNL, lo 10 d’octobre dabant los rectorats, prefecturas, jos prefecturas... Se farà lo meteis jorn per totas las lengas. La Confederacion Calandreta crida l’ensem dau movement a l’organizacion d’aquestas manifestacions e a i participar.


''Le collectif «Pour que vivent nos langues» est toujours vivant malgré l’épidémie de cette année. Se poursuit également, hélas, le massacre de l’enseignement organisé par le ministère. Il s’agit d’un linguicide. La réforme du lycée coupe la chaîne de l’enseignement. Met en danger l’avenir de l’enseignement universitaire et la formation des professeurs et maîtres. Nous devons continuer de dénoncer l’action du Ministère de l’Education. Pour ce faire nous manifesterons avec le collectif PQVNL, le 10 octobre devant les rectorats, préfectures, sous Préfectures... Cette mobilisation aura lieu le même jour pour toutes les langues. La Confederacion Calandreta appelle l’ensemble du mouvement à organiser ces manifestations et à y participer.''